Guinafnews

Le gouvernement reporte la session inaugurale de son Cadre de dialogue

Dans un communiqué de presse, le porte-parole du Gouvernement informe que la session inaugurale du Cadre de dialogue inclusif est reportée à une date ultérieure.

Si comme l’indique ledit communiqué, «ce report traduit la volonté exprimée par les facilitatrices et acceptée par le CNRD et le Gouvernement de mobiliser l’ensemble des acteurs socio- politiques autour de la table du dialogue inclusif pour une transition apaisée» est réel, pourquoi le gouvernement ne satisfait-t-il le souhait exprimé par le quatuor, notamment en ce qui concerne les parties au dialogue ? Tout observateur sérieux sait que la transition guinéenne ne met en face que le CNRD et de nombreuses forces vives (partis politiques et ONG) sans poids, d’une part, et le quatuor (ANAD, CORED, Fndc-Politique et RPG AEC) et des forces sociales de l’autre.

La libération des détenus politiques, détenus sans jugement, et la mise en place d’un système judiciaire indépendant du pouvoir pourrait aider à décrisper la situation sociopolitique. Tous les observateurs conviennent depuis plusieurs mois que ce climat est entretenu par ceux qui ne veulent d’une élection présidentielle à laquelle Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidya Touré (UFR) ne seraient pas des candidats.

Avec ce report, doit-on croire que Doumbouya, le CNRD et le CNT préfèrent attendre la décision de la CEDEAO à propos du chronogramme ou qu’ils vont effectivement tenter de communiquer avec toutes les parties, y compris Cellou Dalein Diallo, Ibrahima Kassory Fofana qui pourrait, comme ses camarades détenus, bénéficier d’un régime de contrôle judiciaire ?

 

Mamadou Alpha BAH 

 

Lisez le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.