Guinafnews

Le Juge Tounkara a rejeté toutes les demandes formulées par les défenseurs de Dadis Camara et coaccusés.

Ce matin, au Tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry, le Juge Ibrahima Sory 2 Tounkara vient de  rejeter toutes les demandes formulées par les défenseurs de Dadis Camara et coaccusés. 

Ainsi, il a rejeté la demande tendant à mettre hors de cause de Blaise Gomou et renvoyé les accusés à mieux se pouvoir.

En ce qui concerne l’ordonnance de renvoi, il a décidé de rejeter la demande de nullité des certificats de rapports médicaux ainsi que la demande de mise en résidence surveillée de Moussa Dadis Camara et de l’évacuation sanitaire d’Aboubacar Diakité dit Toumba.

Il a jugé inopportun de se prononcer sur la demande tendant à déclarer irrecevable la constitution de partie civile de l’Organisation guinéenne des droits de l’homme (OGDH), de l’Association victimes des parents et amis des évènements du 28 septembre 2009 (AVIPA) et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH).

Le Juge estime qu’il est également inopportun de se prononcer sur la demande tendant à annuler les certificats médicaux, avant d’ordonner en conséquence l’ouverture des débats.

Pourquoi pas les autres acteurs de ce drame ?

Dans de nombreux lieux de Conakry des commentateurs se demandent le « pourquoi de l’absence de certains collaborateurs civils et militaires de Dadis au box des accusés. Ce ne sont pas des témoins mais des acteurs. Kabinet Komara était premier ministre et devait se dissocier en démissionnant comme l’a fait le ministre de l’Agriculture, Abdourahmane Sano… le général Sékouba Konaté, Ministre de la Défense, l’actuel Haut commandant de la gendarmerie Balla Samoura, son prédécesseur Ibrahima Baldé. En tout cas, il faut se demander pourquoi pas les autres acteurs de ce drame. Dans cette affaire du 28 septembre 2009, il faudrait également voir le lien avec celle du 3 décembre quand Toumba et Dadis se sont affrontés… au bénéfice de Sékouba Konaté et d’Alpha Condé« .

Mody Abdoulaye DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.