Guinafnews

L’école ferme. Quelles vacances pour nos enfants ?

Bientôt la fermeture des classes. Quelles vacances préparons-nous pour nos enfants ?

Neuf mois durant, l’école a accompli son travail de formation académique.
Merci aux valeureux enseignants attelés inlassablement à la noble tâche de formation des futurs producteurs et gestionnaires des biens et services pour le pays.

Encouragements aux soucieux élèves et étudiants à la recherche constante du savoir, du savoir-faire et du savoir-être, préparateurs à la relève.

Félicitations aux parents responsables attachés au suivi quotidien des fragiles jeunes et adolescents capables à la fois du meilleur et du pire.

Les parents méritent une grande reconnaissance pour la dure tâche d’encadrement des enfants, indispensable à leur réussite académique et professionnelle. Cependant ils ne doivent pas oublier qu’un chantier bien plus important leur incombe, celui de la préparation morale et spirituelle de leur progéniture.

Les manquements et désastres dûs à l’impréparation de la jeunesse dans ce domaine sensible sont nombreux et poignants dans la société. Ils vont de l’incivilité à l’agressivité dans la circulation et les manifestations ; de la toxicomanie à l’enlèvement crapuleux des paisibles citoyens ; du viol à l’homosexualité ; de la Commission d’incendies criminels au meurtre en bandes organisées ….

La démission parentale est source de conséquences souvent dramatiques. Il en est de l’exemple hallucinant d’expulsion de personnes de leurs maisons bradées à leur insu par leurs enfants.

L’enfant est un don précieux que Dieu fait à Son serviteur. Il lui tient gré en même temps d’en faire un bon produit, utile à lui-même et à la société.
L’islam enseigne que même mort, le livre de l’Homme reste ouvert pour enregistrer sa part de récompense sur les bonnes actions accomplies par son fils, s’il en a fait un bienfaiteur. A l’inverse le parent partage la responsabilité des méfaits de l’enfant dont il a gâché l’éducation.

Les vacances arrivent. L’opportunité est donnée aux parents d’investir religieusement dans leurs enfants. Aujourd’hui les maîtres d’éducation religieuse sont légion dans la cité. Aussi des foyers coraniques sont organisés dans toutes les mosquées. Il suffit d’en avoir la volonté.

Nous nous investissons colossalement en énergie et en fortune pour faire faire à nos enfants leurs humanités, ce qui est du reste pas mauvaise chose. Mais à côté, quel effort consentons-nous à leur faire connaître leur Créateur ?

Le bon sens consiste au bon contrôle des passions d’ici-bas pour l’investissement sur l’au-delà. « Montre Dieu à tes enfants, Dieu te montrera sûrement à eux« . Fasse Dieu nous éclairer et nous orienter vers ce qui le mieux pour nous. Aameen !

 

Sény Facinet Sylla

2ème Vice Président du CNT

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.