Guinafnews

Les forces vives guinéennes peuvent faire commencer le déroulé des 24 mois en date du 11 mai ou le 20 juillet 2022.

Le 10 juillet dernier, RFI (1) rapporte que la Côte d’ivoire a une population de « 29 389 150 habitants en 2021. Tel est le nombre arrêté par le ministère du Plan et du développement à l’issue du recensement des populations et de l’habitat effectué en novembre et décembre 2021, et dont les résultats viennent d’être publiés. 52% sont de ces habitants sont des hommes, 48% des femmes. Et en Côte d’Ivoire un ménage compte un peu plus de 5 personnes en moyenne« .
RFI poursuite : « sur ces 29 millions 400 000 habitants, 15 millions vivent en ville. A noter qu’Abidjan concentre 36% de la population urbaine de Côte d’Ivoire. Autre proportion celle des non-ivoiriens, historiquement très forte en Côte d’Ivoire. Elle est de 22% contre 26% en 1998. Une proportion en baisse constante depuis 50 ans.
Par ailleurs, la Côte d’Ivoire garde une population jeune. Plus des ¾ des habitants ont moins de 35 ans. Enfin, c’est une population qui augmente, mais qui augmente de moins en moins vite. Le taux de croissance moyen annuel de la population entre 1998 et 2021 est de 2,9% contre 3,3% entre 1988 et 1998″.
C’est dire qu’en moins d’une année (décembre 2021 – juillet 2022), la Côte d’ivoire, plus grande en superficie que la Guinée, et abritant plus du double de la population guinéenne, a procédé à un recensement général de sa population. Pourquoi donc en Guinée, le gouvernement et des experts de la CEDEAO croient que 24 mois sont nécessaires pour faire cette opération ? ».

Le plus ancien chef d’État en exercice de la CEDEAO, Essozimna Faure Gnassingbé du Togo, recevant Omar Alieu Touray, nouveau président de la Commission.

Le Sénégal fera son 5 ème recensement en juin 2023

Selon lemagazinedumanager.com (2) « le 5ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH- 5) au Sénégal aura lieu en juin 2023 (…) Les travaux de dénombrement vont se dérouler sur l’ensemble du territoire durant le mois de juin 2023 et à partir de juillet, nous allons consolider l’ensemble des données et commencer le traitement», a annoncé lundi 14 février 2022, Jean-Pierre Bahoun, Coordonnateur du 5ème à l’occasion de l’atelier de formation des agents pour la cartographie censitaire générale du cinquième Recensement général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5). Une formation dont la durée est de 15 jours.
M. Bahoun a expliqué que « la cartographie elle-même dure dix mois. Le dénombrement de la population démarre en juin 2023 et fin décembre de la même année, nous aurons le rapport préliminaire qui va nous donner la situation démographique du pays, l’état et la structure de la population, c’est-à-dire combien nous sommes actuellement en 2023», et précisé que « le rapport provisoire du 5ème recensement sera disponible en 2024« .
Comme en Côte d’Ivoire, le Sénégal aura besoin de moins d’une année pour faire son 5 ème recensement général. Habitée par une population officiellement plus importante que la Guinée, le Sénégal va également réaliser son RGHP en moins d’un an.
Les forces vives guinéennes devraient prendre l’exemple des cas ivoiriens et sénégalais, et même le togolais, qui est en cours (3), pour démontrer à la CEDEAO la possibilité de réduire le temps du RGHP guinéen, afin de faire commencer le déroulé du chronogramme des 24 mois le 11 mai 2022, date d’adoption du programme des 36 mois, dont la réduction a été acceptée par les autorités guinéennes en juillet 2022, à l’occasion de la visite de la délégation conduite par son président en exercice Umaro Sissoco Embaló, accompagné notamment de Omar Alieu Touray, président de la Commission et Thomas Yayi Boni, médiateur de la crise guinéenne. À défaut, raisonnablement, le décompte du chronogramme de 24 mois devrait commencer le 20 juillet.

Les forces vives guinéennes peuvent donc faire commencer le déroulé des 24 mois en date du 11 mai ou le 20 juillet 2022. C’est à elles de savoir le faire, en démontrant par un document adressé aux chefs de la CEDEAO, qui doivent se réunir en décembre prochain à Abuja, que les 10 points identifiés par les autorités guinéennes pour un retour à l’ordre constitutionnel peuvent être réalisés en moins de 24 mois. Et que donc, au plus tard en juillet 2024, le nouveau président de la République devrait être installé, suite à une élection démocratique, inclusive.

Brehim Ould MAHMOUD

(1) In. https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220709-demographie-en-cote-d-ivoire-le-recensement-estime-la-population-a-plus-de-29-millions
(2) In https://lemagazinedumanager.com/25606-le-senegal-organise-un-recensement-general-de-la-population-en-juin-2023.html
(3) https://guinafnews.org/togo-recensement-general-de-la-population-a-lieu-du-23-octobre-au-12-novembre/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.