Guinafnews
Votre pub ici 728

Les mafieux et les businessmans de la crise ont réussi à prendre en otage notre jeune démocratie et ses Institutions

1

L’AN I DU CNRD AU POUVOIR : MON CRI DU COEUR ET MES PROPOSITIONS AUX AGENTS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ, AU CNRD, AU CNT, AU GOUVERNEMENT ET À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE POUR UNE TRANSITION RÉUSSIE.

1- Aux AGENTS DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ* :

Je m’adresse à vous. Votre devoir est de défendre la République, ses Institutions mais surtout protéger l’intégrité physique de vos frères et sœurs. Je vous exhorte à avoir la fibre de la baïonnette intelligente qui donne le pouvoir à un agent des forces de sécurité de refuser de se soumettre à tout ordre manifestement illégal. Agissez toujours dans l’intérêt supérieur de la Nation. Il y’a eu assez de morts par balles dans ce pays. Il faut bannir cette posture répréhensible qui ne fait pas honneur à la Guinée et qui viole tous les engagements internationaux en matière de droit et de liberté auxquels notre pays est partie prenante. Ça ne coûte rien d’utiliser les méthodes conventionnelles dans le cadre du maintien d’ordre. Ceux et celles qui sont tombés sous les balles dans des conditions abominables sont aussi vos frères et vos sœurs.

2- AUX MEMBRES DU CNRD, DU CNT ET DU GOUVERNEMENT:

Notre pays traverse des moments difficiles caractérisés par la précarité économique et sociale sur fond d’inflation et d’insécurité. Pour ce peuple Martyr, n’en rajoutons pas. Il est important pour chacun de nous de se ressaisir et d’œuvrer pour un dialogue franc, honnête et constructif, pour sortir notre pays de ce marasme. Je suis convaincu, qu’au CNRD, au CNT et au gouvernement, il existe encore des patriotes, ceux qui aspirent à servir dignement le pays. C’est pourquoi, il est temps de s’asseoir et de discuter. Quand il s’agit de la Guinée, les intérêts particuliers ne comptent pas. Une transition est foncièrement politique, elle ne saurait s’enfermer sur elle-même et s’attendre à la paix.

3- AUX PARTENAIRES BI ET MULTILATÉRAUX * :

Je vous invite à ne pas abandonner la Guinée. Il est important d’unir nos forces pour la réussite de cette transition. La stabilité de notre pays en dépend, celle de la sous-région ouest-africaine en général. Les mafieux et les businessmans de la crise ont réussi à prendre en otage notre jeune démocratie et ses Institutions. De toute notre force, nous allons combattre ces groupuscules opportunistes et restituer au peuple sa dignité.

Nous saisissons cet instant pour saluer la médiation de la CEDEAO sous l’égide de l’ancien Président Boni YAYI. Pour quelle réussisse et s’inscrive du bon côté de l’histoire, cette médiation a la lourde responsabilité de tenir compte des aspirations profondes et légitimes des Guinéens désireux de vivre dans un pays où règne la paix, la démocratie, la liberté et le développement.

Souleymane ‘Souza’ KONATÉ

Conseiller chargé de communication

du Président de l’UFDG

1 commentaire
  1. Lamarana yembering dit

    Très belle plume et félicitations Monsieur Konaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies