Guinafnews

Makalé Traoré relance le quatuor, Fodé Oussou Fofana précise la position de l’ANAD

Ce matin, chez ‘Mirador’ de FIM FM, Dr. Makalé Traoré, du trio des facilitatrices proposées par les conseillers CNRD et nommées par le PM Bernard Gomou, a indiqué : «Le fait de dire qu’on ne vous reçoit pas, ne nous surprend pas. Nous avons adressé une seconde demande aux quatre coalitions pour le 19, j’espère que la raison prendra le dessus. Je demande qu’ils nous reçoivent, qu’ils nous parlent. On insistera toujours! ».

Dr Makalé informe qu’elle et ses camarades facilitatrices veulent que les dirigeants du quatuor « se mettent autour table et toutes les questions seront sur la table. La lettre que nous avons adressée, tout est expliqué là-dedans. C’est-à-dire qu’on ne comprend pas nous aussi le fait qu’on n’accepte pas de nous écouter. Nous tenons à ce qu’ils soient autour de la table, que tout le monde soit là qu’on se dise les quatre vérités (…) Je demande aux épouses de ces présidents, de ces bureaux politiques de parler aux maris pour leur dire d’accepter de nous écouter. Ils disent tous qu’ils ont du respect pour nous, mais nous ne comprenons pas pourquoi, ils refusent de nous recevoir. Ils peuvent ne pas accepter ce qu’on leur dit, mais qu’ils nous reçoivent au moins ».

C’est que, lors de l’Assemblée général de l’UFDG, samedi dernier, parlant des facilitatrices du cadre de dialogue institué par Colonel Doumbouya, Dr. Fodé Oussou Fofana, un des vice-présidents de l’UFDG avait notamment déclaré : « On ne va jamais vous rencontrer. Ne venez même pas.  Ce n’est pas parce qu’on ne vous aime pas, mais vous êtes dans l’autre camp. On ne va pas vous recevoir… On n’a rien à vous dire. Et ne venez même pas ».

Également invité de cette émission de FIM FM, Dr. Fodé Oussou a souligné que « nous avons tous intérêt à sortir de cette situation parce que si la transition dure, le pays ne sera pas bien sur le plan économique et social. Cela ne sera pas bien pour le colonel Doumbouya parce que c’est lui le président de la Guinée et que c’est lui qui a intérêt de sortir par la grande porte. C’est lui qui a intérêt à ce que ce pays se calme. (…) Nous voulons que le colonel Doumbouya rentre dans l’histoire par la grande porte, mais cela ne peut se faire que dans la vérité. Un cadre de dialogue doit être franc et sincère. Un cadre dialogue doit aller dans le cadre de nous sortir de cette situation« .

« Personne n’est contre Colonel Doumbouya ».

Pour lui, le PM Bernard Gomou doit pouvoir donner suite aux exigences du quatuor, mais s’il « ne le fait pas, je demande humblement que le colonel Doumbouya, en tant que président de la transition, de convoquer tout le monde à la présidence. (…) Qu’on se retrouve et on va discuter entre guinéens. Lui-même (Colonel Doumbouya, ndlr), il va comprendre. Certainement, il n’est même au courant de tout ceci parce que les gens donnent l’impression que nous sommes capricieux, comme si on ne veut pas de la Guinée et qu’on est contre le colonel Doumbouya. Personne n’est contre le colonel Doumbouya. (…) Qu’il prenne ses responsabilités et nous convoque.  S’il nous convoque demain, nous allons lui expliquer ce que nous voulons. On veut juste un cadre de dialogue« .

Mais pour un analyste politique, « les gens du quatuor doivent répondre aux courriers que ces facilitatrices leur ont envoyés. Et s’il le faut même, les rencontrer pour leur dire de vives voix que leur facilitation ne sert à rien. Que le dialogue entre guinéens pour une transition réussie, doit se faire entre deux parties : eux du quatuor et leurs alliés des forces sociales d’un côté, le CNRD et les siens de l’autre. Les religieux, syndicats et autres groupements économiques, sociaux, etc., n’ont qu’à choisir leur camp parmi les deux. Ce dialogue devrait être sous la supervision de Médiateur de la CEDEAO, Thomas Boni Yayi, avec le G5 Guinée -CEDEAO, Nations-Unies, Union européenne, France et Etats-Unis- comme observateurs« .

 

Oumou BARRY (collaboration B. O. MAHMOUD

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.