Guinafnews
Votre pub ici 728

Même si Cellou Dalein ouvrait son carnet d’adresses, la Guinée ne pourra pas organiser une CAN avant 2030

0

Hier, devant le Conseil national de la transition, le ministre du budget, Lanciné Condé, a déclaré que la Guinée dispose des moyens qu’il faut pour financer l’organisation de l’édition 2025 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), sur fonds propres.

Il explique que « les 800 millions de dollars que coûte l’organisation de la CAN, notre budget est supérieur à ce montant. Ça veut dire que nous avons les moyens de réaliser les infrastructures si on décide de le faire rien qu’à partir de notre budget. Il s’agit d’un financement qui s’étale dans le temps. La CAN, ce n’est pas demain, mais en 2025 et nous avons au moins deux à trois exercices de budgétisation avant d’y être. (…) Nous avons défini un mécanisme de financement des 800 millions pour l’organisation de la CAN. Ce mécanisme défini ce qui doit rentrer dans le budget 33%  et comment le reste de 67% va être financé ».

Lanciné Condé a précisé que pour ce qui reste à financer, « il est en cours de discussions et de finalisation. Très certainement, dans le cadre des discussions sur la Loi des finances initiales ((LFI),  nous aurons l’occasion de revenir sur le financement. N’ayons aucune crainte, nous avons décidé de réaliser la CAN et nous allons le faire »,

Pour un commentateur, « ce Ministre est en train de tenir le discours que veut entendre Colonel Doumbouya. Cette CAN ne peut pas coûter moins d’un milliard et demi de dollars. Ce ne sont pas des stades de qualité locale qu’il faut. Ce sont des stades à homologuer aux normes internationales. En plus, réaliser les infrastructures nécessaires, le pays est en période de transition. Donc il ne peut pas avoir accès aux financements légaux. C’est au temps du professeur Alpha Condé que cela aurait été possible avec les trocs négociés en Chine, Russie et qu’il aurait pu faire avec la Turquie. Mais dans le cas des 20 milliards Chinois, tous les calculs ont été faussés par la partie guinéenne qui a présenté des projets dépassant les 20 milliards. Les Chinois ont compris qu’avec la Guinée, ce ne serait pas facile…« .

Poursuivant, ce commentateur estime que « même si Cellou Dalein ouvrait son carnet d’adresses, la Guinée ne pourra pas organiser une CAN avant 2030. Il y a trop de choses à faire en matière d’infrastructures. Ce Ministre du Budget a dit qu’il reste 67 % du budget nécessaire à trouver. Croyez-vous qu’u pays en transition, qui est mis par la communauté internationale sous contrôle de la CEDEAO pourra accéder à ces fonds ? C’est impossible. Il faut que le CNRD accepte de partager les commandes du pays avec les forces vives. Ils ne sont pas élus et même s’ils participaient à une élection, avec le soutient de ses mouvements politiques et sociaux, ils n’auront pas 10 pour cent« .

 

Hamidou BAH (collaboration B. O. MAHMOUD)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies