Guinafnews
Votre pub ici 728

Ousmane Gaoual est une des principales mains noires du régime CNRD

0

Le Ministre porte-parole du gouvernement de transition, Ousmane Gaoual Diallo s’est exprimé chez nos confrères de FIM FM dans le cadre de la populaire émission ‘Mirador’.

Pour cet ancien cadre de l’UFDG, qui a rejoint dès les premières heures le CNRD du Colonel Doumbouya, «souvent, beaucoup parlent juste pour jouer sur les instincts des autres, mais pas pour qu’ils comprennent […] Beaucoup d’acteurs de l’ANAD, de l’UFR ne sont pas disposés au dialogue. Au temps du président Alpha Condé, on nous violentait, incarcérait, on détruisait nos biens, on venait quand même au dialogue. On arrivait à des conclusions qui n’ont pas été mises en œuvre. Et la violence reprenait, on nous rappelait au dialogue, on revenait au dialogue ».

Questionné sur la reprise des manifestations du FNDC, toujours violemment réprimées par les forces militaires et paramilitaires, Ousmane Gaoual estime que dans tous les pays du monde, ‘’il y a des situations qui justifient qu’on mette les droits de l’homme entre parenthèse. Ce n’est pas une exception. Le gouvernement dit qu’il n’a pas les moyens que les manifestations se déroulent et qu’il n’y ait pas de drames. Donc il les interdit en attendant’’.

Et il questionne : « faut-il libérer les manifestations et laisser les drames se produire et endeuiller encore des familles ? Il faut qu’on se comprenne. Je suis entièrement d’accord que la manifestation est un droit qu’on ne peut malheureusement pas garantir. Parce qu’on n’a pas les moyens de garantir ce qui va arriver. Donc on l’interdit’’.

Puis, il avoue : « on a aucun moyen de faire face et d’empêcher aujourd’hui que les drames se fassent. Donc le gouvernement prend sa responsabilité et dit que c’est interdit. Mais les gens disent qu’ils vont quand même manifester et les drames se posent. Soit vous êtes complaisants à ces drames, soit vous acceptez l’idée que c’est interdit, parce que ce n’est pas définitif, ce n’est pas jusqu’à la fin du monde’’,

Un aveu qui a surpris Me Mohamed Traoré, ancien Bâtonnier de Guinée et membre du Conseil national de la transition (CNT), qui a souligné que « l’Etat ne peut pas être incapable d’encadrer une manifestation surtout quand il y a une concertation entre l’administration locale les organisateurs des manifestations’’,

Pour le moment, et comme d’habitude lors des manifestations appelées par le FNDC, les populations de « l’Axe », vivant dans une zone fortement militarisée, subissent les assauts des troupes militaires et paramilitaires. « Ousmane Gaoual est une des principales mains noires du régime CNRD. Lui et des dizaines d’autres veulent faire confisquer le pouvoir par les armes, par la force. C’est irresponsable de dire le gouvernement dont il porte la parole ne peut pas mettre fin à la violence d’État« .

 

Khady THIAM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies