Guinafnews

Participation au dialogue : le RPG a-e-c et ses alliés posent 4 conditions

En réponse au courrier adressé par le Ministre Mory Condé du MATD, l’ancienne Mouvance présidentielle, le RPG a-e-c et ses alliés, indique avoir pris « acte, tout en vous notifiant leurs réserves sur les conclusions des précédentes sessions auxquelles ils n’ont pas pris part« .

Dans leur réponse, adressée à Mory Condé, les alliés de l’ex président, Alpha Condé, ont souligné que « sur le sujet, il est important de rappeler que le RPG Arc-en-ciel et alliés, tirant les leçons d’un passé récent, ont réaffirmé dans leur déclaration politique du jeudi 16 juin 2022, leur attachement aux valeurs du dialogue qu’ils considèrent comme seule voie pouvant conduire à la stabilité sociale et politique » et estimé que pour faciliter la mise en place d’un cadre de dialogue consensuel, inclusif et apaisé sous la conduite du Premier Ministre Mohamed Beavogui, des conditions doivent être remplies.

D’abord, « la libération totale des cadres de notre obédience politique incarcérés à la maison centrale par des mandat de dépôt sans faits constitués » (1), ensuite « l’arrêt des persécutions et interpellations des leaders, acteurs de la classe politique et de la société civile, de tout bord, ainsi que de toute autre menace à leur encontre durant la période de la transition » (2), et « l’implication sans équivoque du Médiateur de la CEDEAO dans ledit dialogue afin de favoriser le rapprochement des points de vue et l’adoption d’un programme consensuel à établir sur un chronogramme accepté de tous, un fichier électoral, un code électoral et une loi sur la CENI (3), et en fin « l’examen bienveillant des confits de propriétés entre I’Etat et les citoyens que nous considérons également comme gage d’un climat social apaisé pour la réussite de la transition (4).

Pour les partisans d’Alpha Condé, « l’implication sans équivoque du médiateur de la CEDEAO dans le dialogue afin de favoriser le rapprochement des points de vue et l’adoption d’un programme consensuel à établir sur un chronogramme accepté de tous, un fichier électoral, un code électoral et une loi sur la CENI » est indispensable.

Le RPG a-e-c et alliés réclament « l’examen bienveillant des conflits de propriétés entre l’Etat et les citoyens que nous considérons également comme gage d’un climat social apaisé pour la réussite de la transition« .

Pour un analyste politique, « cette prise de position du RPG est claire. Le CNRD et le gouvernement doivent corriger leur système de gestion pour que la transition réussisse. Il ne faut pas que Colonel Doumbouya et ses camarades oublient qu’ils faisaient partie de l’ancien régime d’Alpha Condé. Ils étaient impliqués dans les crimes de sang commis et ont bénéficié du système de corruption, donc également bénéficiaires et acteurs des crimes économiques. Donc, ils doivent mettre fin à leur campagne de salissage de la classe politique car, ils sont plus des cibles réelles que les Sidya, Cellou. Pire encore, leurs soutiens comme Lansana Kouyaté, Dr. Ousmane Kaba, Siaka Barry, etc. tous ont des comptes à rendre ... ».

 

Mody Abdoulaye DIALLO 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.