Guinafnews

Pottal Canada vole au secours de la famille de Mohamed Chérif Diallo de Yembering-Mali

L’union fait la force. En à peine 10 journées de collecte de fonds en faveur d’un de leur compatriote, Mohamed Chérif Diallo, hospitalisé à l’Hôpital Juif de Montréal, l’organisme Pottal Canada, avec le concours d’autres associations guinéennes, est parvenue à mobiliser la communauté pour une campagne de financement qui a atteint la somme de de 12 950$.

Dans un communiqué, Pottal Canada écrit : « nous remercions toutes les associations, organismes, les doyens, les imams de la Mosquée Tawuba, la communauté guinéenne au Canada et à New York ainsi que les amis (ies) de la Guinée pour cette grande mobilisation, la générosité, la disponibilité, la compassion envers notre frère, neveu, cousin et petit-fils, Mohamed Cherif Diallo. Qu’Allah vous bénisse infiniment, vous donne la santé et la longévité dans l’union et la paix.
La collecte de fonds est clôturée sur la plate-forme de Pottal. Pour ceux et celles qui souhaitent s’enquérir des nouvelles de M. Diallo et/ou contribuer, vous pouvez appeler sa grande-sœur, Mme Diallo au numéro de téléphone : (438) 880-1286; courriel : matafatou2506@gmail.com« .

Au nom de la famille de Mohamed Chérif Diallo, sa grande-sœur a adressé les remerciements « à tous et à toutes pour votre aide si précieuse ! Sans vous tout ceci n’aurait pas été possible. Merci pour votre générosité et pour votre compréhension. Vous nous avez rendu un service inestimable. Nous en sommes bien conscients ; que le bon Dieu vous récompense. Cela fait plaisir de voir qu’encore aujourd’hui il existe des personnes comme vous qui sont prêtes à apporter leur aide sans rien attendre en retour. Merci infiniment pour tout et que Dieu vous bénisse« .

Faire comme les communautés sénégalaises, camerounaises…

Certains membres de la communauté ont souhaité que « nous les guinéens fassions comme les autres communautés, camerounaises et sénégalaises par exemple, qui sont parvenues à mettre en place un mécanisme de financement social qui favorise les frais funéraires, de rapatriement, etc. Pottal Canada vient de nous dire que l’union fait la force. Il faut que nous réfléchissions pour faire cela. Sûr que si tout le monde participe, ce seront des dizaines de milliers de dollars qui seront en banque au cours des 2 ou 3 premières années. Mais après, ce seront des centaines. Il faut que nous nous mobilisons mieux et ne pas attendre des urgences pour faire de levées de fonds« .

 

Brehim Ould MAHMOUD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.