Contre La sansure

Report de la manifestation du 20 mars 2023 : Rafiou Sow, président du PRP explique

0

Rafiou Sow, président du PRP, formation politique membre de l’ANAD, l’alliance politique dirigée par Cellou Dalein Diallo, a confirmé le report de la manifestation prévue pour demain lundi 20 mars. Celle-ci, devait initialement se tenir 5 jours plus tôt, c’est-à-dire le 15 juin. C’est dire qu’à la demande des guides religieux du pays, les Forces vives de Guinée (FVG) démontrent leur disponibilité pour trouver les solutions aux problèmes du pays.

Guinafnews.org : Bonjour M. Rafiou Sow. Vous confirmez que les FVG ont accepté de reporter la manifestation qu’elles voulait organiser lundi 20 mars ?
Rafiou SOW : Bonjour ! Oui je le confirme. Les forces vives acceptent une nouvelle fois la demande des chefs religieux de reporter leur marche pacifique du 20 Mars.
Guinafnews.org : au rendez-vous de jeudi dernier les FVG n’étaient pas présentes. Le PM Goumou a évoqué un signe de mauvaise foi de votre part. Qu’en est-il ?
Rafy Sow: Le PM sais pertinemment que la dernière fois, nous avions une condition préjudicielle : l’abandon de toutes poursuites contre Abdoul Sacko du Forum des forces sociales. De ce fait, nous ne pouvions être présents à cet rendez-vous du jeudi. Il faut signaler que nous avons auparavant prouvé à l’opinion nationale et internationale que le CNRD et son gouvernement sont de mauvaise fois…
Guinafnews.org : M. Sow, de l’avis d’un analyste politique, pour qu’une transition réussisse, il faudrait qu’elle soit réellement inclusives. Que les institutions en place reflètent le corps sociopolitique. Qu’en pensez-vous ?

De nombreux observateurs estiment que c’est le gouvernement du CNRD et leurs alliés qui rechignent à dialoguer et se demandent si les leaders religieux vont le leur dire.

Rafy Sow: C’est une des possibilités. Ce qui est essentiel, c’est un cadre de dialogue inclusif et accepté par tous ; pour discuter et décider ensemble de toutes les questions qui concernent la conduite de la transition et du retour rapide à l’ordre constitutionnel. Et le respect des conclusions dudit cadre.

Brehim Ould MAHMOUD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

× Comment puis-je vous aider ?