Guinafnews
Votre pub ici 728

Que cherchaient des policiers habillés en civil au siège de l’UFDG ?

0

Hier, au siège de l’UFDG, à l’occasion de l’Assemblée générale hebdomadaire du parti, selon certains, « des policiers habillés en civil étaient présents dans l’intention d’arrêter le Coordinateur de la Cellule de communication du parti, Joachim Baba Millimouno. Était-ce le lieu et le moment de le faire ?

Pour un commentateur, « les mains noires du CNRD cherchent par tous les moyens à aggraver la situation pour faire durer cette transition,,, pour faire échouer la médiation de la Cedeao. Mais elles se trompent ces mains noires. Ces provocations et kidnapping ne vont pas décourager les démocrates guinéens. Colonel Doumbouya doit comprendre que la Guinée est partie de la communauté internationale et, celle-ci ne vas pas laisser se créer des crises aux conséquences diverses et importantes« .

On se rappelle qu’en début de ce mois, dans un article de guinee114.com (*)  Joachim Baba Millimouno a dénoncé l’assiègement des sièges des partis politiques, sur ordre du CNRD le samedi dernier. Pour lui, les autorités reviennent sur une pratique que la classe politique a combattue sous le régime d’Alpha Condé.

«Mamadi Doumbouya a pris le pouvoir et nous avons cru qu’il était venu libérer le pays. Mais à date, nous avons l’impression que c’est la continuité. Et donc l’assiègement des sièges des partis politiques prouve à suffisance que la volonté du CNRD est de museler toute voix discordante à la gouvernance qu’il est en train d’exercer» a-t-il laissé entendre, au micro des animateurs de l’émission Espace expression.

Pour faire face à ces pratiques, il a signalé que sa coalition politique (ANAD), n’attend que l’expiration de la trêve que le FNDC a instauré sur recommandation de la CEDEAO, afin de reprendre les manifestations de rue, » si toutefois leurs revendications ne sont pas prises en compte ».

«Nous avons constaté le samedi matin le quadrillage de plusieurs partis politiques par des pick-up de gendarmerie, ce qui est déplorable. Nous avons remarqué aussi que plusieurs arrestations…, donc nous avons appelé à la cessation de ces pratiques, faute de quoi nous n’hésiterons pas à appeler à une série de manifestation. Pour l’heure nous suivons un schéma, parce que c’est le FNDC qui est organisateur. Et nous nous approchons à la fin de cette trêve. L’ANAD n’hésitera pas à échanger avec d’autres acteurs politiques et sociaux afin d’organiser des séries de manifestation pour obtenir un dialogue avec le CNRD», prévient Joachim Baba.

Joachim Baba Millimouno qui se demandait il y a quelques semaines « pourquoi le CNRD nous refuse le dialogue?» en soulignant : «parce qu’une transition se gère dans la concertation, une transition ce n’est pas l’exclusion…» est-il satisfait du second séjour du Médiateur de la Cedeao et ancien président du Bénin, Thomas Yayi Boni ?

Il estime que les choses ont bien commencé « car le Médiateur, cette fois-ci, a rencontré les principaux acteurs de la classe politique dont l’ANAD, le FNDC-politique, le RPG et alliés et la CORED… c’est comme vous le savez, au moins 95 pour cent du paysage politique. Ça, tous le monde le sait ».

Mamadou Alpha BAH

(*) In. https://www.guinee360.com/03/08/2022/guinee-joachim-baba-previent-le-cnrd-sur-une-pratique-combattue-sous-lere-alpha/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies