Contre La sansure

Affaire domicile de Cellou Dalein Diallo : Charles Wright ne convainc pas

0

Hier, le Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles Wright a été interrogé sur le dossier de la maison de Cellou Dalein Diallo que les nouvelles autorités ont récupérée, détruite pour construire une école primaire, qui porte le nom d’une des principales victimes du régime dictatorial de Sékou Touré : Barry Diawadou, qui avait gagné la députation française face au même Sékou Touré.

Charles Wright explique : « L’État en tant que tel est un sujet de droit, je suis formel là dessus. L’État en tant que sujet de droit signifie deux choses : la première des choses, l’État est justiciable. Deuxième chose, l’État a la possibilité en tant que propriétaire de bien, de récupérer son patrimoine dans la main de quelle que personne que se soit (…) L’État peut être propriétaire de bien tout comme les particuliers, mais la particularité du bien de l’État ce que le bien de l’État est inaliénable, ça veut dire quoi, lorsque vous voulez acheter le bien de l’État, puisque l’État est une personne morale, si vous voulez acheter le bien de l’État, rassurez-vous que le bien là qui forme le patrimoine de l’État est déclassifié avant de l’acheter. Donc, si le bien n’est pas déclassifié pour dire que l’État l’a fait sortir dans son patrimoine qui permet à la personne de l’acheter ou de l’acquérir, on dit que cette acquisition est nulle et de nul effet, même si vous avez un titre foncier, même si vous avez quoi que ce soit justifiant votre propriété sur un bien reconnu et appartenant à l’État »

Poursuivant, il indique : « Si monsieur Cellou Dalein Diallo s’est adressé à sa justice pour contester cette forme de récupération de l’État, c’est son droit et si cela a été examiné en présence des avocats, la procédure étant au niveau de la justice et la justice s’est prononcée si la justice s’est prononcée sur cette affaire, la décision a été rendue, les avocats ont dit qu’ils ne sont pas d’accord. Ils ont relevé appel, le dossier continue son cours normal».

Cette explication du Ministre, selon de nombreux commentateurs « ne convainc pas. Il tourne autour du sujet… en évitant d’accuser le gouvernement d’avoir ignoré le dossier porté devant les tribunaux pour détruire cette maison que Cellou a achetée légalement, avec ses propres moyens. Sur ce site, fallait-il construire une école alors qu’il y en a de nombreuses dans le secteur ? N’aurait-il pas été mieux d’y construire des immeubles pour loger des enseignants, des agents de santé ?... Tôt ou tard, Cellou sera indemnisé. Reste à savoir si les responsables de cette mesure seront punis« .

Khady THIAM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

× Comment puis-je vous aider ?