Guinafnews

Arrestation de Foniké Menguè et Cie : « Aujourd’hui il n’y a l’ombre d’aucun doute que ce Charles Wright est au service du CNRD », dixit Rafiou Sow du PRP

Les images d’arrestation de Foniké Manguè et certains de ses proches collaborateurs ce mardi 05 juillet 2022 ont choqué plus d’un. C’est le cas de Rafiou Sow, Président du Parti pour le Renouveau et le Progrès (PRP) (1) et de Diabaty Doré, Président du parti Rassemblement Pour la République (RPR). Deux membres de la direction de l’Alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD, dirigée par Cellou Dalein Diallo.

Personne ne s’attendait à ce que les instructions données par le Procureur général de la Cour d’Appel de Conakry soient exécutées avec violence sur des citoyens respectables. L’image d’interpellation brutale des membres du FNDC est virale depuis maintenant quelques heures sur les réseaux sociaux. Alors qu’ils étaient en conférence de presse au siège de leur organisation, des dirigeants du FNDC ont été pris de court par une descente musclée des agents de la Brigade de Répression du Banditisme (BRB). De nombreux acteurs sociopolitiques, à l’image de Rafiou Sow, du PRP) ont fait part de leur indignation.
Pour ce leader, très proche de Cellou Dalein Diallo, « les images et j’ai aussi écouté ce matin la communication de M. le Procureur Général chez un de vos confrères. Je dois dire que j’ai été désolé de l’entendre parler de la sorte. Aujourd’hui il n’y a l’ombre d’aucun doute que ce Charles Wright est au service du CNRD. Vous n’êtes pas sans savoir que Foniké Manguè, Djanii Alfa et M. Billo sont des responsables du FNDC. Récemment quand nous avons décidé de marcher, le procureur Charles Wright a menacé de nous mettre aux arrêts alors que cela n’est pas de ses prérogatives. Aujourd’hui tout le monde sait que c’est une façon de tuer le mouvement. Mais M. Charles Wright se trompe gravement. Aujourd’hui, tous les vrais acteurs politiques de ce pays, tous les activistes des droits de l’homme, sont solidaires du FNDC face à cette injustice »

Rafiou Sow aux côtés de Cellou Dalein Diallo, qui salue le Ministre Mory Condé, lors d’une rencontre entre le MATD et les acteurs politiques.

Poursuivant, M. Rafiou Sow s’est dit outré quand à la manière par laquelle les leaders du FNDC ont été interpelés. Selon lui, le procureur général, monsieur Alphonse Charles Wright, doit sans délai, désapprouver et sanctionner les membres des forces de l’ordre qui se sont prêté à ce spectacle. « La manière par laquelle ils ont été interpelés est vraiment sauvage. L’on se croirait à l’époque coloniale. Sinon comment comprendre qu’on vienne se jeter sur quelqu’un, lui prendre par les pieds et le trimballer tout en lui donnant des coups de poing et de pied et prétendre qu’on veut faire respecter la loi ? Aujourd’hui ce que nous attendons c’est de voir ce même Charles Wright ordonner l’arrestation des membres de cette brigade qui s’est offert un tel spectacle » a-t-il insisté.

« Cela montre à suffisance que la boussole de notre transition s’appelle violence, barbarie, arrogance et mépris » Diabaty Doré

Pour sa part, Diabaty Doré a parlé « d’arrestation sauvage et inhumaine’’. Pour ce proche collaborateur du Cellou Dalein Diallo, il s’agit d’un véritable recul pour notre démocratie. Il trouve que « l’arrestation sauvage et inhumaine des défenseurs de la démocratie, je veux nommer M. Oumar Sylla alias Foniké Menguè, M. Alpha Midiaou Bah alias Djanii Alfa et M. Billo Bah, montre à suffisance que la boussole de notre transition s’appelle violence, barbarie, arrogance et mépris. Je condamne avec fermeté ce recul pour notre démocratie ; et j’exprime toute ma solidarité à l’égard des camarades injustement mis aux arrêts. Mais que cela soit clair pour tout le monde : rien ne nous fera reculer dans le combat en pour la démocratie dans notre pays« .
Ces événements se produisent au lendemain du 61 ème sommet des Chefs d’États de la CEDEAO, au cours duquel un délai supplémentaire de 30 jours a été donné aux autorités guinéennes pour produire un chronogramme raisonnable, et à quelques jours de l’arrivée à Conakry du Médiateur désigné, l’ancien président béninois, Thomas Yayi Boni.

Khady THIAM, avec Confidence224.com

(1) In. https://confidence224.com/2022/07/05/arrestation-de-fonike-mengue-et-cie-aujourdhui-il-ny-a-lombre-daucun-doute-que-ce-charles-wright-est-au-service-du-cnrd-dixit-rafiou-sow-du-prp/
(2) In. https://confidence224.com/2022/07/05/interpellation-des-responsables-du-fndc-cela-montre-a-suffisance-que-la-boussole-de-notre-transition-sappelle-violence-barbarie-arrogance-et-mepris-dit-diabaty-dore/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.