Guinafnews
Votre pub ici 728

Cellou Dalein était à Toronto

0

C’est dans la métropole ontarienne, Toronto, l’une des plus grandes villes en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) que le président de l’UFDG et de l’ANAD a séjourné après la province du Québec.

Depuis de nombreuses années, cette ville est le poumon économique et financier du Canada. Une nombreuse communauté guinéennes y est implantée.

Alors qu’il s’apprête à quitter le Canada pour poses ses valises aux Etats-Unis, Cellou Dalein Diallo informe qu’il a « eu, ce lundi 31 octobre dans l’après-midi, des entretiens fructueux avec un groupe de libéraux canadiens composé d’une quinzaine d’anciens Ministres et parlementaires de la province de l’Ontario et du Canada de manière générale.

Ce groupe de personnalités politiques avait à sa tête Art Eggleton, ancien Maire de Toronto, Vice-président de l’internationale libérale et ancien Ministre fédéral de la défense, des transports et des infrastructures.

Les entretiens ont eu lieu au Centre Bill Graham situé dans l’enceinte de l’Université de Toronto et ont porté essentiellement sur la Transition en Guinée, les coups d’Etat en Afrique de l’Ouest et les menaces qui pèsent actuellement sur les libertés et la démocratie dans le monde« .

A moins de deux mois de la Conférence des chefs d’États de la Cedeao, qui doit se tenir à Abuja à la mi-décembre, notamment pour déterminer la date du commencement du chronogramme des 24 mois de la transition, le gouvernement guinéen fait la cour à de nombreux partis politiques pour organiser un cadre de dialogue inter-guinéen, où la Cedeao et les reste de la communauté internationale ne seraient que des observateurs.

 

« Il faudrait que nos pairs soient autour de la table… »

Invité de l’émission ‘Mirador’ de FIM FM, Jean Marc Telliano, Président du parti RDIG et porte-parole de la coalition 2AD pour parler de la rencontre avec le PM Gomou pour la tenue du cadre de Dialogue inter-guinéen, a déclaré :«un père de famille ne peut pas avoir un fouet à la main et inviter l’enfant autour de la table pour venir manger un plat garni de viande. Quelle que soit la faim de l’enfant, voyant le fouet, il ne viendra la pas. Le choix des facilitatrices, nous ne sommes pas contre les braves dames qui ont été désignées. Mais j’ai proposé que la classe politique aussi propose trois facilitateurs pour que les six facilitateurs mettent en place un TDR pour que nous puissions dialoguer”.

Poursuivant, il indique : « il faudrait que nos pairs soient autour de la table, parce que si nos paires ne sont pas autour de la table, moi je ne vois pas comment ça va aboutir ? Parce que nous sommes tous leaders et je n’ai pas manqué  de le dire que moi, je n’ai pas peur. Je ne peux pas comprendre qu’on compare un parti politique qui n’a aucun poids électoral à un parti qui a un poids électoral, je dis non ».

Brehim Ould MAHMOUD

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies