Guinafnews

Charles Wright à la CRIEF: “Le ministre de la justice nous a donnés des directives…”, ( Aly Touré, Procureur spécial)

S’enquérir des réalités dans les juridictions de la capitale, Conakry, telle est l’une des missions que s’est fixé le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme qui a entamé ce jeudi 5 janvier 2023 une tournée afin de toucher du doigts les réalités du terrain.

Alphonse Charles Wright et sa suite ont débuté ce marathon par la Cour d’Appel de Conakry, ensuite la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF). A l’issue d’un entretien franc et sincères avec cette juridiction en charge de réprimer les délits financiers, le Procureur spécial a pris un engagement ferme dans l’exécution des décisions.

Le ministre de la justice nous a donnés des directives quand à l’application correcte de la politique pénale du Gouvernement, qui est relayé par le ministère de la Justice. C’est un engagement formel que nous avons pris devant lui, par rapport à l’exécution de toutes les tâches. La justice est aujourd’hui sous la sellette et beaucoup de choses sont en train d’être abattues au niveau de la justice. Je vais vous dire que les directives énumérées par le monsieur le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme sont des directives qui sont en droite ligne avec la politique pénale qu’il a déjà déclinée et nous sommes ici en tant que parquetiers, les premiers exécutants de cette politique pénale”, a-t-il déclaré.

Devant le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, le procureur Aly Touré a relevé les difficultés de fonctionnement avec l’allocation de leur budget face à laquelle ils sont confrontés à ce jour.

Les difficultés sont d’ordres procédurales surtout au niveau de la CRIEF spécifiquement puisque nous faisons de l’enquête financière. Et les enquêtes financières vont être collées difficilement aux délais légaux qui sont dans le code de procédure pénale. C’est pourquoi, nous plaidons pour une rallonge de délai au niveau des codes de procédure ne serait-ce qu’une refonte dans ce cadre là et aussi des difficultés liées à la formation du personnel. Nous faisons une matière qui nécessite suffisamment de formation”, a mentionné Aly Touré le Procureur Spécial.

A rappeler que de sa création en fin décembre 2021 , la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) a reçu un total de cent onze (111) affaires dont quatre-vingt-cinq (85) orientées en information, onze (11) décisions ont été rendues et neuf(9) dossiers classés sans suite. La juridiction compte à son actif trente-deux (32) cadres dont vingt-quatre (24) magistrats et huit (8) greffiers, qui sont répartis entre ses différentes sections (siège et parquet).

Moussa Rama,

depuis la CRIEF, pour Lerevelateur224.com

In. https://lerevelateur224.com/2023/01/05/charles-wright-a-la-crief-le-ministre-de-la-justice-nous-a-donnes-des-directives-aly-toure-procureur-special/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.