Guinafnews

Colonel Mamadi Doumbouya : « Rendez-nous notre démocratie. Rendez-nous notre liberté ». (A. Kourouma)

Dans son message de nouvel an, Abdoulaye Kourouma, président du parti RRD a souligné que « depuis le 5 septembre 2021, notre pays a connu l’un des événements les plus sombres de son histoire. Pour la première fois, l’armée à travers un groupe d’hommes a interrompu le processus démocratique en destituant les organes légitimes issus de votre volonté manifestée à travers les urnes« .

Ajoutant que « nombreux sont ceux qui s’étaient réjouis de cette date à cause de la volonté manifeste du professeur Alpha Condé à s’éterniser au pouvoir et réussir à imbriquer l’Etat à sa personne« , en pensant que « la junte au contrôle de nos institutions serait un gage d’espoir et de réconciliation pour nous« , il fait le constat : « malheureusement, après près de 15 mois d’exercice du pouvoir, fort est de constater l’amertume et la déchéance. Je comprends bien les nombreux cris d’alarmes des femmes qui n’ont plus d’espoir, de nombreux jeunes et des fonctionnaires qui tirent le diable par la queue« .
Abdoulaye Kourouma estime qu’en « dépit des nombreux chantiers ouverts par la junte notamment la lutte contre la corruption, la récupération des biens de l’Etat, tous contenus dans le slogan «refondation» le résultat est peu reluisant (…) cette refondation, à dire vrai, ressemble à une belle maison dont les occupants se demandent comment la vider à cause de la saison des pluies annoncées car, elle n’inspire même pas la confiance de son ingénieur ».
« La vie étant faite d’espoir, je vous demande d’aborder l’année 2023 avec beaucoup de courage. Nous avons le devoir de démontrer à la face du monde que nous sommes le peuple de Soundiata Keita, nous sommes le peuple de Zeglela Togba Pibi, nous sommes le peuple de Dina Salifou, nous sommes le peuple d’Alpha Yaya DIALLO, un peuple dont les vertus commencent par notre dignité pour s’achever par l’honneur« , a-t-il poursuivit.

« Prions pour nos frère au pouvoir afin qu’ils retrouvent leur boussole car le navire…« 

S’adressant à « nos chers fils aux commandes, frères et amis aux commande de la destinée de notre pays« , il déclare : « à vous colonel Mamadi DOUMBOUYA, président du CNRD. Vous avez forcé votre destin en vous engageant à redonner de l’espoir au peuple de Guinée ce 5 septembre 2021. Vous vous êtes engagé à unir les guinéens. Nous avons le droit de vous demander des comptes. Car l’année qui s’achève aujourd’hui reste marqué par un fléau qui s’est abattu sur nous. Celui du désespoir, du désenchantement, de la souffrance, de la misère.
Nous abordons ainsi l’année 2023 dont le peuple a peur, une peur justifiée. Car il a appris que votre boussole n’a plus aiguille ni aimant voir détruit par les soins de l’inexpérience avérée à l’utiliser« .
Et à ses compatriotes, voici son message « chers fils de la basse Guinée, de la moyenne Guinée, de la Haute guinée, de la Guinée forestière. Je vous appelle à l’unité, à l’amour et surtout au pardon. L’année 2023 doit être une année de sursaut pour nos enfants dont nous avons l’obligation de leur léguer, une Nation où toutes ses filles et fils, vivront dans la paix dans la quiétude, et le respect mutuel cher compatriotes. Prions pour nos frère au pouvoir afin qu’ils retrouvent leur boussole car le navire Guinée doit continué à naviguer« .
Revenant au président de la transition, il dit : « Mon cher président Mamadi DOUMBOUYA, votre peuple a besoin de cape. Rendez nous notre démocratie. Cher Mamadi DOUMBOUYA rendez nous notre liberté le peuple saura au moment opportun vous rendre grâce.
Guinéennes et guinéens chers compatriotes bonne et heureuse année 2023« .

Khady THIAM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.