Contre La sansure

« Dieu seul sait combien notre pays compte de Docteurs et Professeurs intellectuellement stériles. » (A. Bah)

0

Le malheureux constat qui s’impose dans notre pays est le fait que, sauf quelques exceptions, les gens ont la paresse et le désintérêt pour la lecture. Quelles que soient les raisons qui peuvent expliquer cela, cette situation constitue un grand handicap tant au niveau du développement personnel que celui de la maturité des citoyens.

Dès lors que la lecture est la nourriture de l’esprit, autant s’en occuper au quotidien mieux que nous le faisons pour l‘estomac. Sinon l’affamer reviendrait à se condamner aux mauvais comportements, aux multiples lacunes, au complexe d’infériorité, au manque de confiance en soi et de savoir-vivre, à la manipulation et à la dépendance; bref à vivre dans la pauvreté sous toutes ses formes.

Il est indéniable que nos programmes scolaires ont des insuffisances par rapport à la promotion de la lecture. D’ailleurs, ce n’est pas étonnant d’entendre un diplômé avouer n’avoir jamais lu entièrement un seul livre. C’est même banal de le dire pour certains alors que cela serait inimaginable sous d’autres cieux.

Dieu seul sait combien notre pays compte de Docteurs et Professeurs intellectuellement stériles. Ils sont visibles partout sauf dans les espaces du savoir. Ils n’ont jamais enseigné un cours magistral encore moins fait une production scientifique. Leur seul signe distinctif reste un titre ronflant qui leur accorde une influence sans résultats tangibles pour la société.

Et pourtant, le goût et l’intérêt pour la lecture sont faciles à développer. Il suffit de créer la nécessité en soi, choisir des livres qui correspondent à sa passion (politique, culture, religion, science…), et s’imposer un agenda journalier de lecture d’un minimum de 10, 20, 30 pages.

Cela est si pratique que ça pourrait ressembler au fait de désirer une nourriture, ensuite se donner le temps et les moyens de l’acquérir pour bien la déguster. Alors pourquoi avoir un estomac plein pour un cerveau vide si on peut remplir les deux et en tirer profit ?

Aliou BAH
MoDeL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

× Comment puis-je vous aider ?