Dr. Édouard Zoutomou: « nous pensons que c’est au gouvernement et au CNRD de prendre la mesure de ce qui se passe »

0

Après leur retrait des discussions pilotées par des religieux, les forces vives de Guinée (FVG), ont projeté une série de manifestions dans le Grand Conakry et à l’intérieur du pays, pour exiger la prise en compte de leurs revendications. La dernière manifestation a été émaillée de violences, des blessures, de pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants.

C’est justement dans ce même contexte, que les forces vives de Guinée ont appelé à de nouvelles mobilisations les 17 et 18 mai prochain dans le Grand Conakry et à l’intérieur du pays. Dans un entretien accordé à notre rédaction, Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP), membre de l’ANAD et des forces vives de Guinée, est revenu sur les raisons qui ont poussé les FVG à saisir l’option de la rue.

‘’Tout dernièrement, quand les religieux sont venus, nous avons demandé à ce qu’on donne la chance à ces autorités morales, pour voir ce qu’ils peuvent faire en tant que religieux pour rapprocher les positions. C’est dans ce cadre là que nous sommes allés. Mais si vous remarquez, il y a eu presque deux mois, nous avons pensé que cette période va être mise à profit pour effectivement essayer de rapprocher davantage les positions et obtenir le fléchissement de certaines positions. Mais ça n’a pas été le cas, ça n’a pas réussit. Et c’est lorsque nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait aucun espoir d’obtenir quoi que ce soit, que les forces vives se sont retirées. C’est à la suite de ça qu’il y a eu ces événements. Mais la manifestation en soi n’est pas une mauvaise chose, c’est un droit universel. La responsabilité d’encadrer les manifestants c’est ce qui doit être questionnée. Pourquoi les gens manifestent ? Les gens ne se posent pas cette question’’, a fait remarquer le leader politique.

Pour mettre un terme à ces scènes de violences devenues inquiétantes, le président de l’UDRP pense qu’il revient au gouvernement et au CNRD, de prendre la mesure de ce qui se passe, pour faire en sorte qu’il y ait de l’accalmie dans le pays.

‘’Nous, nous pensons que c’est au gouvernement et au CNRD de prendre la mesure de ce qui se passe, pour faire en sorte qu’il y ait de l’accalmie dans le pays. Dans les autres pays, quand-même on n’envoie pas des militaires pour maintenir l’ordre, les militaires sont faits pour faire la guerre. Nous, nous pensons qu’il faut que les uns et les autres reviennent à des meilleurs sentiments pour laisser les gens s’exprimer. C’est à travers les critiques qu’on améliore, mais si vous dites que c’est votre seule façon de voir qu’il faut, ça peut ne pas convenir à tout le monde. Or, ce pays appartient à tout le monde’’, a indiqué Dr. Édouard Zoutomou Kpoghomou.

Facinet CAMARA

In. https://lerevelateur224.com/2023/05/17/dr-edouard-zoutomou-nous-pensons-que-cest-au-gouvernement-et-au-cnrd-de-prendre-la-mesure-de-ce-qui-se-passe/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.