Guinafnews

L’Assemblée générale de l’ONU demande à la Russie de revenir sur sa « tentative d’annexion illégale »

L’ Assemblée générale des Nations unies a adopté mercredi une résolution à une large majorité, appelant les pays à ne pas reconnaître les quatre régions d’Ukraine revendiquées par la Russie, à la suite de soi-disant référendums tenus à la fin du mois dernier, et exigeant que Moscou revienne sur sa « tentative annexion illégale ».

Les résultats ont été de 143 États membres pour, avec cinq votes contre et 35 abstentions. Les pays qui ont voté contre sont le Bélarus, la République populaire démocratique de Corée, le Nicaragua, la Russie et la Syrie.

La majorité de ces pays qui se sont abstenus étaient des nations africaines, aux côtés de la Chine et de l’Inde.

La résolution « défendant les principes » de la Charte des Nations Unies note que les régions de Donetsk, Kherson, Louhansk et Zaporizhzhia sont temporairement occupées par la Russie à la suite d’une agression, violant l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance politique de l’Ukraine.

L’Assemblée générale a automatiquement repris la résolution pour débat, déclenchée par l’utilisation par la Russie du droit de veto au Conseil de sécurité sur sa tentative d’annexion.

Inversion immédiate

La résolution maintenant adoptée à l’Assemblée, appelle tous les États, l’ONU et les organisations internationales à ne reconnaître aucune des revendications d’annexion de la Russie et exige l’annulation immédiate de sa déclaration d’annexion.

La résolution salue et « exprime son ferme soutien » aux efforts continus du Secrétaire général et des États membres pour désamorcer la situation actuelle dans la recherche de la paix par le dialogue, la négociation et la médiation.

Le débat sur la résolution ukrainienne a commencé lundi, le président de l’Assemblée générale, Csaba Kőrösi, déclarant à l’organe délibérant le plus représentatif du monde que la Charte des Nations Unies, le Secrétaire général et l’Assemblée elle-même avaient été clairs – l’invasion de la Russie et la tentative d’annexion de l’Ukraine territoire par la force, « est illégal ».

Zones civiles bombardées

Depuis lundi matin, la Russie a lancé des dizaines de missiles visant des zones civiles de plusieurs villes ukrainiennes, faisant des dizaines de morts et de blessés, en représailles au bombardement du pont russe vers la Crimée samedi. Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré que l’assaut était « une autre escalade inacceptable » dans l’invasion de son voisin par la Russie le 24 février.

S’exprimant au début du débat lundi, M. Kőrösi a déclaré que « lorsque cela devient une routine quotidienne de regarder des images de villes détruites et de corps dispersés, nous perdons notre humanité… Nous devons trouver une solution politique basée sur la Charte des Nations Unies et la la loi internationale. »

Scrutin secret rejeté

Le débat a commencé par un vote de procédure sur une mesure que la Russie avait signalée, proposant que le projet de résolution ukrainien en cours de débat soit voté au scrutin secret, et non par un vote enregistré ouvert.

La proposition albanaise a reçu 107 voix pour, 13 contre et 39 abstentions, le représentant du pays affirmant que cela créerait un « précédent dangereux » si une question aussi importante de paix et de sécurité était votée en secret.

Vue d'ensemble de la reprise de la 11e session extraordinaire d'urgence de l'Assemblée générale sur l'Ukraine.
Capture d’écran de la vidéo de l’ONU Vue d’ensemble de la reprise de la 11e session extraordinaire d’urgence de l’Assemblée générale sur l’Ukraine.
In. https://news.un.org/en/story/2022/10/1129492

 

Photo de la UNE : © UNICEF/Ashley Gilbertson VII Photo Personnes à l’extérieur d’un immeuble résidentiel détruit par des bombardements à Marinka, en Ukraine. (dossier)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.