Guinafnews

Cellou Dalein et Sidya Touré parlent-ils avec Doumbouya ?

Selon Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement de transition, des leaders du quatuor « font semblant qu’il n’y a pas d’échanges entre les leaders qui sont poursuivis. Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo échangent régulièrement avec le président de la transition et le Premier ministre”.

L’ancien cadre de l’UFDG devenu un des piliers du gouvernement de transition informe qu’il n’y a pas « un leader politique qui a dit qu’il ne parle pas avec le président de la transition ou le Premier ministre. Même Koundouno, c’est récemment qu’il a arrêté de parler avec le président de la transition. C’est la vérité. Tous ces gens parlaient avec le président de la transition ou continuent de parler avec lui. Je parle du cas de Sékou Koundouno parce qu’il y a un moment qu’ils ne parlent plus. Le président essaye toujours de ramener les gens autour de la table. Chacun s’exprime. Il y en a qui disent leurs conditions là-bas. Ça ne veut pas dire qu’ils sont d’accord sur tout”.

Ousmane Gaoual Diallo, souligne que « les conditions du dialogue ne sont pas posées de façon explicite. Si au moins, ils nous disaient qu’ils ne viennent pas parce que certains leaders sont poursuivis et d’autres en prison, on aurait su que c’est ça le problème. Aujourd’hui, ils se cachent derrière l’idée selon laquelle ils n’ont pas été consultés. Ils font semblant qu’il n’y a pas d’échanges entre les leaders qui sont poursuivis. Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo échangent régulièrement avec le président de la transition et le Premier ministre (...) Il n’y a pas de rencontres secrètes. Le Premier ministre appelle Cellou Dalein et Sidya Touré, ils parlent même s’ils ne sont pas d’accord. Il n’y a pas de barrières pour que les uns et les autres ne se parlent pas. Les gens se parlent. C’est exactement ce qu’on leur demande autour de la table« .

Le plus gros mensonge d’Ousmane Gaoual

Pour un cadre de l’ANAD, « depuis que je connais Ousmane Gaoual Diallo, c’est le plus gros mensonge que j’ai entendu de sa part. Colonel Doumbouya est un orgueilleux qui ne voudra jamais appeler Cellou Dalein Diallo. Il semblerait qu’un de ses nombreux marabouts aurait dit que le jour qu’il recevra Cellou le pouvoir du CNRD finirait les semaines qui suivront. C’est la raison pour laquelle il a refusé de recevoir Cellou. Rappelez-vous de la rencontre organisée au Palais Mohamed VDoumbouya s’est fait attendre de nombreuses heures. Quand il s’est présenté, s’est même excusé ? C’était une espèce d’humiliation« .

Un commentateur croit que « cette sortie du Ministre Gaoual est pour effacer l’échec de la rencontre entre Sidya Touré et Bernard Gomou, qui était allé le voir à Abidjan, dans l’espoir de convaincre le président de l’UFR de quitter le quatuor ANAD, RPG AEC, CORED et FNDC-Politique. Le refus catégorique et très civilisé de Sidya Touré a fait mal au CNRD et au gouvernement. Maintenant, ils vont attendre de voir les sanctions de la CEDEAO et espèrent que les manifestations appelées par le FNDC ne font pas provoquer des dégâts... ».

A analyser  les propos de Cellou Dalein Diallo, dans l’émission ‘On refait le Monde’ de Djoma TV, qui précisait : « nous voulons que le dialogue soit fécond et qu’il nous conduise à un consensus entre les participants. Aujourd’hui, il y a une crise de confiance dans notre pays entre les acteurs politique et la junte. Il nous faut une concertation préalable avant toute chose. Une partie ne peut pas prendre un décret pour désigner les facilitateurs (…) si le gouvernement désigne les facilitateurs alors que lui-même est partie prenante au dialogue et au conflit qu’il faut aplanir, cela devient un problème. Seule la concertation préalable peut nous faire sortir de cette crise. Pour cela, on doit se mettre d’accord parce qu’entre nous, il y a une crise de confiance qui s’est installée et qui s’est aggravée« , on peut arriver à la conclusion qu’entre Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo, d’un côté et Mamadi Doumbouya, de l’autre, le téléphone ne sonne pas comme l’affirme Ousmane Gaoual Diallo.

Pour un autre commentateur, « si c’était le cas, Bernard Gomou ne serait pas allé à Abidjan pour rencontrer Sidya. Aussi, Doumbouya aurait envoyé en même temps un émissaire, Makalé Traoré par exemple, rencontrer Cellou Dalein. Donc cette information de Gaoual est une fake news. Ces gens qui nous gouvernent aujourd’hui ne savent plus comment faire pour confisquer le pouvoir. Regardez comment ils nous ont fait perdre la CAN 2025, une belle occasion de développement de notre pays !« .

Mamadou Alpha BAH (collaboration I. S. BALDÉ)

 

Image de la UNE : Photomontage d’africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.