Le Général Sadiba débarqué par le Colonel Doumbouya de la tête des armées.

0

Après avoir dissout des unités militaires à Conakry, Kindia et Kankan, le Colonel Doumbouya vient de limoger le chef d’État major général des armées, un des rares membres du CNRD connus.

Cette démotion qui ne dit pas son nom, intervient suite à la propagation de rumeurs à l’effet que l’ex chef d’État major Sadiba Koulibaly serait l’homme identifié par Möfa Sory Dounoh, un féticheur, qui se préparerait à renverser le régime du Colonel Doumbouya. Pour calmer la cité, il a été invité à passer à la télévision nationale pour démentir les rumeurs, mais à peine quatre (4) jours plus tard, il est éjecté du fauteuil de chef d’État major des Armées et muté au Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Ville.

Lui et le titulaire de ce poste font une permutation. Le Général Ibrahima Sory Bangoura, retourne à plein temps à la tête des armées qu’il connaît très bien, en ayant été l’adjoint de Général Sadiba. La question que de nombreux observateurs se posent maintenant est celle de « savoir ce qui va se passer avec tous les récents changements au sein de cette armée très divisée. Il y a les exclus qui étaient proches de l’ex régime auxquels vont s’ajouter ceux de Sadiba et de ses camarades« .

Le premier ministre veut régler les litiges pour passer à autre chose, mais le ministre de la Justice, Charles Wright, oppose un veto.

Et comme « le gouvernement de transition n’a pas voulu tendre la main fraternelle aux forces vives pour éviter les marches pacifiques, Sadiba peut se frotter les mains car, il ne sera pas l’ordonnateur des répressions. Le premier ministre veut régler les litiges pour passer à autre chose, mais le ministre de la Justice, Charles Wright, oppose un veto. Demain et les jours qui suivront, Conakry et des villes de l’intérieur vont être paralysées par la faute du CNRD et de son gouvernement ».

Mamadou Alpha BAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.