« Les membres de la junte militaire n’ont pas le titre foncier de la Guinée. »

0

Sous le prétexte d’un « concert de paix et de l’unité nationale « , la junte militaire poursuit sa stratégie de confiscation du pouvoir en organisant des mouvements de soutien.

Au lendemain de son intrusion sur la scène politique, la nébuleuse CNRD avait déclaré du bout des lèvres qu’elle ne souhaite voir aucun mouvement ou manifestation de soutien en sa faveur. Mais les plus avisés des Guinéens savaient que c’était faux et qu’elle est à la recherche de tels mouvements pour prétendre s’acheter une certaine légitimité. Après le tollé soulevé par le mouvement de soutien orchestré à Kankan, Mamadi Doumbouya semble avoir changé de stratégie.

En effet, il place désormais au devant de la scène sa douce moitié qui, sous prétexte de distribuer des vivres aux populations, bat campagne pour lui.

L’autre stratégie consiste à financer des concerts avec des artistes connus pour leur tendance à s’acoquiner avec tous les pouvoirs, aussi impopulaires soient-ils.

C’est le lieu et le moment de lancer un appel à tous les militants pro-democratie pour qu’ils se tiennent prêts à combattre cette supercherie. Le jour où des mouvements de soutien seront organisés en faveur de Mamadi Doumbouya sur n’importe quel territoire, ils doivent organiser spontanément et massivement des manifestations en désapprouvant la conduite de la transition et en demandant le retour sans délai à l’ordre constitutionnel.

Les membres de la junte militaire n’ont pas le titre foncier de la Guinée. Aucun Guinéen ne les a élus pour être à la tête du pays.

SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.