Guinafnews
Votre pub ici 728

Primature : Doumbouya va-t-il remplacer Bernard Gomou par Makalé Traoré ?

0

Tout porte à croire que les jours du Premier ministre Bernard Goumou au Palais de la Colombe de Conakry sont comptés. Et tout indique que Dr. Makalé Traoré pourrait le remplacer pour diriger un gouvernement fortement remanié et élargi pour faire place à des personnalités issues de l’ancien Quatuor et des Forces sociales guinéennes.

Candidate lors de la dernière élection présidentielle du 18 octobre 2020, Dr. Makalé Traoré avait estimé, avec Ibrahima Abé Sylla et Me Abdoul Kabèlè Camara, suite aux preuves fournies par Cellou Dalein Diallo, candidat de l’ANAD, que ce dernier avait remporté le scrutin. A la prise du pouvoir par les militaires, elle a appartenu au groupe de partis politiques demandant à la junte guinéenne de favoriser un dialogue pour un travailler dans le sens d’un retour à l’ordre constitutionnel. Membre de la CORED dirigée par Mamadou Sylla, son parti, le Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT) a participé au Cadre de concertation de mars et avril 2022, se rapprochant ainsi du camp du CNRD et de son gouvernement qui l’ont choisie pour diriger la facilitation du dialogue inter-guinéen.

Longtemps annoncé dans le gouvernement de transition et même pour le diriger lorsqu’il est devenu évident que Mohamed Béavogui a quitté le train du CNRD, Makalé Traoré pourrait bien remplacer Bernard Goumou à la Primature vu ses parcours scolaires professionnels et politiques. Sur ces différents points, elle surplombe nettement le successeur de Mohamed Béavogui. Plus encore, étant une femme, elle pourrait rendre plus fréquentable le gouvernement de transition guinéen.

Scandales 

Ce qui risque d’emporter le Premier Ministre Bernard Goumou, ce sont des scandales révélés par le journaliste Akoumba Diallo de l’émission ‘Mirador’ de FIM FM. Une enquête qui permet de mieux comprendre les raisons de son conflit avec l’ex ministre des Infrastructure, Yaya Sow, qui a refusé de soutenir projet de construction d’un port derrière lequel l’ombre du PM Dr Gomou se voyait. Akoumba Diallo a également parlé d’un cas de surfacturation dans un un projet d’estampillage dont le budget, tel que rapporté par guineenews (*)  « de 10 millions de dollars US, serait passé à 35 millions lors de la présentation faite par le Premier ministre en Conseil des ministres qui, selon l’investigation de FIM FM, serait surfacturé à plus de 200 % ». 

Notre confrère ajoute : « Le troisième pot aux roses découvert par l’enquête de FIM FM, se rapporte à un projet de police d’assurance que le Premier ministre Gomou chercherait à imposer aux entreprises, en violation des dispositions légales en la matière. D’où les soupçons qui pèsent sur Dr Bernard Gomou, fondateur d’une compagnie d’assurance de faire profiter cette dernière de sa position de membre de l’exécutif pendant la transition. Une sorte de cocktail de prise illégale d’intérêt et d’enrichissement illicite qui confortent dans leurs positions ceux et celles qui mettent en doute le pouvoir militaire de Conakry dans sa volonté affichée de rompre avec les pratiques prévaricatrices en Guinée ».

Que va donc faire Colonel Mamadi Doumbouya qui, il y a à peine deux (2) semaines, a montré la porte de sortie au Ministre Yaya Sow et sept des hauts fonctionnaires du Ministères des Infrastructures ? Le PM Bernard Gomou va-t-il être entendu par la CRIEF ?

 

Mamadou Alpha BAH

(*) https://guineenews.org/parfum-de-scandale-en-guinee-le-premier-ministre-goumou-mis-en-cause-dans-une-serie-de-dossiers/

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies