Guinafnews
Votre pub ici 728

Un dialogue a commencé. Va-t-il durer ?

0

Hier, le quatuor RPAG-AEC, CORED, ANAD et FNDC-Politique a reçu le Premier ministre de la transition, Bernard Gomou, accompagné de ses facilitatrices. Selon lui, « les lignes bougent. Nous avons reçu un rapport de la part du Quatuor« .

En réalité, si l’accueil qui a été réservé aux envoyés du Colonel Doumbouya a été très chaleureux, il reste que la rencontre n’a permit qu’à donner l’occasion au chef du gouvernement de transition d’entendre les requêtes des poids lourds de la classe politique guinéenne qui, entre autres exigences, recommandent la libération des prisonniers politiques, le retour paisible des dirigeants politiques en exil, l’arrêt immédiat des poursuites judiciaires contre les responsables politiques et de la société civile, la levée du contrôle judiciaire des neufs leaders politiques actifs du Quatuor, la  levée de l’interdiction de manifester, la publication de la liste nominative des membres du CNRD et la déclaration des biens des membres du CNRD et du gouvernement à leur entrée en fonction.

Le quatuor a également mis cette rencontre à profit pour exiger ‘’l’ouverture d’une enquête pour identifier et poursuivre devant les juridictions les auteurs des différents crimes lors des manifestations pacifiques sous le CNRD ; la publication des rapports des autopsies faites sur les victimes sous le CNRD ;la suspension des expropriations, la restitution des biens confisqués en dehors des procédures judiciaires et le respect de la présomption d’innocence ; l’annulation de l’Arrêté portant dissolution du FNDC’’.

Des préalables que de nombreux commentateurs trouvent acceptables. L’un d’entre estime que « si les autorités du CNRD et de leur alliés du gouvernement et du CNT et de partis politiques qui les conseillent sont sincères, il n’y a rien d’impossible. Elles doivent faire des concessions. Tout le monde sait que ceux qui ont dirigé ce pays depuis l’indépendance à aujourd’hui ont, très majoritairement, mal géré les deniers publics. Le protocole d’Alpha Condé, l’ex président, a informé il y a quelques jours que Colonel Mamadi Doumbouya et ses collaborateurs ont dépensé en à peine un an l’équivalent des dépenses des 5 premières années de l’ancien régime. Les i ont été pris au Palais lors du renversement d’Alpha et les autres de la Banque centrale, l’or tout ça, sont partis où… ont été dépensés comment ?« .

Malgré ces préalables du quatuor, Bernard Gomou annonce : ‘’nous allons continuer à échanger pour que le cadre de dialogue inclusif, mis en place par décret du président de la transition, puisse effectivement démarrer dans les jours à venir (…) Nous sommes venus rencontrer le Quatuor. Nous avons été très bien reçus. Ce que je peux vous garantir, c’est que les préparatifs du cadre de dialogue inclusif sont en marche ».

Pour un analyste politique, « avec cette rencontre, on peut dire qu’un dialogue a commencé. Va-t-il durer ? Tout dépendra du CNRD et de ses alliés, qui doivent comprendre le poids sociopolitique du quatuor est très considérable et qu’il faut qu’ils collaborent pour favoriser la reconstruction du pays. La chasse aux sorcières et l’ethnostratégie ne doivent pas guider les autorités. Il faudrait que de la base (quartiers) au sommet (CNT) il y ait des conseils de transition inclusifs dans lesquels il y aurait une répartition juste et équitable des membres, en tenant compte des résultats électoraux de février 2018″.

Oumou BARRY (collaboration B. O. MAHMOUD)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies