Vivement une évacuation sanitaire pour Damaro !(Par Alpha Abdoulaye Diallo)

0

Le 24 décembre 2022, le Rpg Arc-en-ciel a alerté sur la situation des prisonniers et du cas particulier de Damaro. C’est une demande exprimée par la famille politique de l’ancien président de l’Assemblée nationale guinéenne. A mon avis, ce signal d’alarme n’a rien de politique politicienne. Il doit être entendu et accepté.

Après tout, il s’agit pour les représentants de l’Etat de remplir leur part de devoir envers un ancien serviteur de la République en lui accordant son droit le plus absolu, celui d’accéder aux soins de santé de qualité. Pour la CRIEF, c’est là un défi qui lui est lancé de démontrer encore une fois à la face du monde que sous le soleil du Colonel poursuivre un présumé déprédateur des deniers publics n’est pas une vendetta de sa part. Elle peut et doit réaliser ce challenge, en sa qualité de cour de justice pénale, et prouver à chaque fois qu’elle pose des actes qu’elle ne maintient pas en détention un présumé coupable et n’inflige pas de caution à un coupable pour le plaisir de le faire. Mais pour corriger les autres à travers lui.

C’est juste cela mon avis. Loin de moi l’idée d’insinuer que de tous les détenus pour corruption présumée liée à l’enrichissement illicite durant le régime Condé, l’honorable Damaro Camara est celui qui mérite le plus de se faire soigner le plus rapidement possible dans un hôpital spécialisé en cardiologie à l’étranger pour éviter que le pire ne se produise, certainement pas, mais il est bon, que les autorités fassent tout pour éviter qu’un prisonnier de la CRIEF ne rende l’âme en prison après le décès de l’ancien ministre Louncény Camara survenu le 20 août 2022.

Par Alpha Abdoulaye Diallo,

in Le Populaire du lundi 27 décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.