Guinafnews

Diabaty Doré tacle Elie Kamano

Dans une de ses sorties, Elie Kamano, qui s’était essayé dans le reggae, mais qui se cherche maintenant une place dans le paysage politique, avait souhait la mise à l’écart des « Sidya, Cellou, Lansana Kouyaté et Faya Millimono » qui, selon lui, « ont été les acteurs majeurs et principaux promoteurs de l’ethno stratégie dans ce pays« .
Président du Parti Guinéen pour la Solidarité et le Développement (PGSD) Diabaty Doré a dit ne pas penser que « Cellou Dalein, Sidya, Kouyaté soient la solution après la transition. Après la transition, ils ne pourront pas être la solution aux problèmes de la Guinée. La Guinée a un problème très profond. Pour moi, c’est Sidya, Cellou, Lansana Kouyaté et Faya Millimono qui ont été les acteurs majeurs et principaux promoteurs de l’ethnostratégie dans ce pays qui rattrape la Guinée à chaque fois qu’il y a des élections. Remettre encore ces acteurs dans la course, ça va être la même chose, le même scenario. On doit les mettre à l’écart« .
Le commentateur sociopolitique Ben Pepito, dans une tribune (*) n’a pas manqué de dire son opinion sur le sujet, en soutenant que « Sékou Touré est le principal artisan de la haine ethnique dans le pays. Et avec l’avènement de Goby Condé au kibanyi, la haine ethnique est allée crescendo à date du second tour de la présidentielle de 2010. Et jusqu’à sa chute, le 5 septembre 2021, des millions de Guinéens ont vécu dans leur âme et dans leur chair la dérive totalitaire de Néron Condé« .
A N’Zérékoré, en mission de l’Alliance pour l’alternance démocratique (ANAD) dont il est un des vice-présidents, Diabaty Doré président du Rassemblement pour la République (RPR) a taclé Elie Kamano et les autres acteurs qui souhaitent que les Sidya Touré, Cellou Dalein Diallo soient éliminés de la course à la prochaine élection présidentielle.

Cellou Dalein Diallo recevant des excuses de Elie Kamano

Devant les militants de l’ANAD, réunis au siège de l’UFDG, il a dit qu’il voudrait « aujourd’hui répondre aux leaders politiques. Des soi-disant chanteurs qui disent aujourd’hui que si on élimine Cellou et Sidya, que c’est notre tour parce qu’ils sont jeunes. Même si tu es jeune, il faut aller travailler. Macron a travaillé en France. Il n’y a pas eu de décret pour dire que Fillon est vieux. Ils étaient tous dans la course. Je dis à cet artiste si tu as abandonné ton métier, si tu ne sais plus chanter, laisse-nous en paix« .

Poursuivant, il a souligné qu' »aucun Guinéen ne peut exclure un autre Guinéen. Et je le dis : il n’y a pas un Guinéen, en tout cas, ce Guinéen n’est pas né encore, que tu sois colonel, ou général. Ce Guinéen n’est pas né encore. Seul le peuple peut le faire et dans l’urne. Si tu ne sais pas chanter, va t’asseoir à la maison et va voir Tiken Jah Fakoly et Alpha Blondy… »
De l’avis d’un commentateur, « en Guinée, il y a actuellement deux (2) camps politiques. Celui qui s’est formé autour du CNRD, détenteur du pouvoir de transition et celui qui s’est construit circonstantiellement par les forces vives réelles que sont l’UFDG, l’UFR et le RPG a-e-c., chacune avec son alliance. Les Elie Kamano et consorts cherchent où s’accrocher afin d’être à la table à manger… Il avait plus de chances de réussir dans la chanson que dans la politique. Chaque fois qu’il a fait des louanges à Cellou Dalein, il a eu du succès »

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.