Guinafnews

A Monrovia (Liberia), Cellou Dalein Diallo mobilise des milliers de guinéens.

À Monrovia, capitale du Liberia, le président de l’UFDG et de l’ANAD, Cellou Dalein Diallo a mobilisé une immense foule de militants et sympathisants de son parti et ceux de l’ANAD.

Après les Etats-Unis, le Canada et de nombreux pays européens, le leader politique guinéen a recommencé sa tournée africaine débutée à Banjul, la capitale gambienne, qui s’est poursuivie à Bissau, capitale de Guinée-Bissau, pays dont le président assure la présidence tournante de la Cédeao et actuellement Monrovia, d’où il partira pour Accra, capitale du Ghana, autre pays membre de l’organisation ouest-africaine.

A Monrovia, le président Cellou Dalein Diallo a soutenu : « Le colonel Mamadi Doumbouya nous avait promis de mettre fin au dysfonctionnement des institutions, de mettre fin à l’instrumentalisation de la justice, de mettre fin au piétinement des droits et libertés des citoyens. Il nous avait promis d’organiser avec diligence des élections libres, inclusives, transparentes et de rendre le pouvoir à celui que le peuple de Guinée aura choisi. On avait applaudi ce discours parce que le combat que nous menions, c’est pour qu’il soit restitué au peuple le droit de choisir ses dirigeants, aussi bien au niveau local, législatif qu’au niveau de l’exécutif « .

Le président de l’UFDG et l’ANAD, précise : « Nous avons fait un appel solennel au colonel Mamadi Doumbouya pour revenir à son discours du 05 septembre et de laisser le peuple de Guinée choisir ses dirigeants. A l’UFDG, nous n’avons pas peur des élections, on a horreur du vol et du terrorisme d’Etat parce que pendant onze ans on a subi des holdups électoraux, nous avons subi l’injustice, l’arbitraire, mais nous allons continuer la lutte parce que nous sommes des démocrates convaincus »,

Il a ensuite indiqué : « 𝐿’𝑈𝐹𝐷𝐺 𝑎 𝑡𝑜𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑚𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒́ 𝑠𝑜𝑛 𝑎𝑡𝑡𝑎𝑐ℎ𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥 𝑒𝑡 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑐𝑜ℎ𝑒́𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙𝑒. 𝐿𝑒𝑠 𝑚𝑖𝑙𝑖𝑡𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑓𝑟𝑎𝑢𝑑𝑒 𝑒́𝑙𝑒𝑐𝑡𝑜𝑟𝑎𝑙𝑒, 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑖𝑙𝑖𝑡𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙’𝑒𝑥𝑐𝑙𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑖𝑙𝑖𝑡𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑖𝑠𝑐𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑖𝑏𝑒𝑟𝑡𝑒́𝑠 𝑓𝑜𝑛𝑑𝑎𝑚𝑒𝑛𝑡𝑎𝑢𝑥 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑖𝑡𝑜𝑦𝑒𝑛𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑐𝑒𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑖 𝑛𝑒 𝑣𝑒𝑢𝑙𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥. 𝐶𝑒𝑢𝑥-𝑙𝑎̀, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑙𝑙𝑜𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 affronter 𝑠𝑖 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑛𝑒́𝑐𝑒𝑠𝑠𝑎𝑖𝑟𝑒. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑓𝑜𝑖𝑠-𝑐𝑖, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑛’𝑎𝑐𝑐𝑒𝑝𝑡𝑒𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑎 𝑓𝑟𝑎𝑢𝑑𝑒 𝑒́𝑙𝑒𝑐𝑡𝑜𝑟𝑎𝑙𝑒, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑛’𝑎𝑐𝑐𝑒𝑝𝑡𝑒𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑠 𝑙’𝑒𝑥𝑐𝑙𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑛’𝑎𝑐𝑐𝑒𝑝𝑡𝑒𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑠 𝑙𝑎 confiscation 𝑑𝑒𝑠 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑠 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑖𝑡𝑜𝑦𝑒𝑛𝑠.»

Pour un commentateur, « Cellou Dalein Diallo devrait accepter d’aller au travaux pour le suivi du cadre de dialogue. C’est là-bas seulement qu’il pourra faire une lutte gagnante. Le CNRD et son gouvernement ont signé un accord avec la Cedeao. Il s’agit de faire respecter le chronogramme de 24 mois. Ils auront ce qu’ils voudront en participant. C’est ce que le G5-Guinée (Cedeao, Nations-Unies, France, Etats-Unis et Union européenne) leur demande. Ne pas y participer c’est laisser tout le champ aux usurpateurs politiques qui sont accrochés au CNRD du Colonel Doumbouya« .

Après Monrovia et Accra, le leader de l’UFDG va-t-il poursuivre sa tournée dans d’autres capitales où ses partisans l’attendent avec impatience, alors qu’à Conakry et dans le reste du pays le gouvernement n’est pas pressé à réaliser ses engagements, préoccupé qu’il est de mettre en place des conseils communaux.

Khady THIAM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.