Guinafnews
Votre pub ici 728

Lansana Kouyaté va-t-il changer de camp ou être au moins neutre ?

0

Hier, à l’assemblée générale de son parti, le PEDN, Lansana Kouyaté a révélé avoir « demandé au Premier ministre de tout faire pour que ceux qui sont à l’extérieur viennent et qu’on se mette au tour de la table. Cela va créer, va susciter un effort extraordinaire. Et je crois que mon appel a été entendu, d’ailleurs c’était aussi la pensée du Premier ministre ».

Pour l’ancien premier ministre, nommé suite aux manifestations fin 2016 et surtout de janvier et février 2007, qui avaient ébranlé le pouvoir du Général Lansana Conté, « si on continue à mélanger impunité et paix, la justice n’aura pas sa place. Tout ce que nous devons souhaiter, moi en tant que citoyen Guinéen même pas à la tête d’un parti, est que la justice se fasse et que ça se fasse de la plus belle manière. C’est-à-dire dans le strict respect des règles judiciaires, des codes de la justice qu’il n’y ait pas d’immixtion de qui que ce soit dans ce jugement-là. Si c’est fait et qu’il y ait accélération dans la procédure pour que ceux qui sont mis aux arrêts puissent se défendre et que ça ne soit pas les premiers qu’on est en train de juger aujourd’hui après treize (13) ans, c’est long. (…)

« Nous avons des compétiteurs qui sont aujourd’hui à l’extérieur, la première chose qu’on a demandé au Premier ministre et à sa délégation, c’est de tout mettre en œuvre pour qu’ils viennent. (…) Le dialogue est exigeant. Exigeant pour ceux qui ont le courage de venir, exigeant pour les partis politiques. Alors si tel est le cas acceptons de nous asseoir et discuter. Mais quand on accepte de discuter, on n’est prêt à entendre ce qu’on n’aime pas entendre, et l’autre côté aussi doit être prêt à entendre ce qu’ils n’aiment pas entendre…

Bernard Gomou a rencontré Lansana Kouyaté et sa coalition au siège du PEDN. Veulent-ils réellement la participation de Cellou Dalein et Sidya Touré au cadre du dialogue ?

« J’ai tendance à croire qu’on est en train d’aller vers le sentiment cultivé par ci par là,… On traque les politiciens parce que simplement on veut les éliminer. Si c’est ça, on me verra du côté, et d’ailleurs je les défends plus ou moins. Parce que j’ai demandé au Premier ministre de tout faire pour que ceux qui sont à l’extérieur viennent et qu’on se mette au tour de la table. Cela va créer, va susciter un effort extraordinaire. Et je crois que mon appel a été entendu, d’ailleurs c’était aussi la pensée du Premier ministre. Mais il faut qu’ils comprennent, ceux qui sont à l’extérieur comme ceux qui sont à l’intérieur, que chacun de nous comprenne que le dialogue exige de nous tous »,

Pour un cadre du quatuor, « Lansana Kouyaté était en exil out au long du règne d’Alpha Condé. C’est lui qui en connaît les raisons. Politiquement parlant, il pèse beaucoup moins qu’un Cellou Dalein Diallo… disons même que son parti avait fini de se fondre dans le RPG AEC. Qu’est-ce qu’il en reste aujourd’hui ?  »

« Gomou est allé rencontrer Sidya à Abidjan, pourquoi il n’est pas allé voir Cellou à Dakar… »

Poursuivant, cet cadre invite Lansana Kouyaté à se demander pourquoi « Gomou est allé rencontrer Sidya à Abidjan, pourquoi il n’est pas allé voir Cellou à Dakar… Est-ce dire que l’objectif est d’attirer à Conakry Cellou Dalein Diallo, pour le faire arrêter, faire interdire son parti, l’UFR de Sidya et diviser le RPG AEC et ainsi avoir la voie libre pour imposer des marionnettes au pouvoir. Il faudrait que le gouvernement s’engage et donne des garanties à la CEDEAO et au reste de la communauté internationale que les acteurs des forces vives, dont Cellou Dalein, Sidya Touré, ne seront plus persécutés, interdits de voyage. La Cedeao doit exiger cela comme ils l’ont fait dans le cas d’Alpha Condé, responsable principal de la mauvaise situation sociopolitique guinéenne depuis plus de 12 années, au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle de juin 2010« .

Lansana Kouyaté va-t-il changer de camp ou être au moins neutre ? Plus concrètement, va-t-il prendre ses distances du CNRD, qui veut saboter la médiation de la Cedeao à travers le Cadre du dialogue que le premier ministre Bernard Gomou est invité à diriger ? Rien n’est moins sûr.

Khady THIAM (collaboration Mamadou Alpha BAH)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies